CJS – Coopérative Jeunesse de Services 2019-03-07T21:22:06+01:00

RigaCoop’, la 1ère Coopérative Jeunesse de services sur le territoire de Caen la Mer a été lancée en 2017 !

13 garçons et filles, âgés de 14 à 18 ans, ont créé et fait vivre une entreprise coopérative éphémère.

Créacoop14, la MJC du Chemin Vert et la CRESS Normandie ont inauguré le 10 juillet 2017 la 1ère Coopérative Jeunesse de Services (CJS) du Calvados en présence de Joël Bruneau, Président de Caen-la-Mer et Maire de Caen, de Françoise Héroult, Déléguée du Préfet, de la CAF et des 13 jeunes mobilisés dans le projet.

Une aventure collective et un projet d’éducation à l’entrepreneuriat coopératif.

Créacoop14, la MJC du Chemin Vert et la CRESS se sont mobilisés pour créer la 1ère CJS du Calvados.

La CJS est une entreprise coopérative éphémère composée de 15 jeunes de 16 à 18 ans accompagnés par deux animateurs.

Les jeunes coopérants proposent des prestations aux entreprises, collectivités et particulier, tout en assurant la gestion administrative et financière de leur coopérative.

Douze à quinze jeunes de 16 à 18 ans accompagnés par deux animateurs créent et pilotent une coopérative le temps d’un été. Ensemble ils s’initient au fonctionnement d’une entreprise démocratique et développement leur esprit d’initiative. Au travers de ce projet, ils prennent conscience de leurs capacités et de leur pouvoir d’agir.

Il s’agit d’un dispositif :

  • d’Education à l’entrepreneuriat:
    • Fonctionnement démocratique et gestion d’une entreprise,
    • Organisation collective du travail,
    • Découverte du tissu socio-économique local,
    • Rémunération en fonction de l’activité développée.
  • Proposant une Formation pratique
    • Permettant aux jeunes d’apprendre à reconnaitre et développer leur potentiel
  • D’Accompagnement
    • Un Comité local composé d’acteurs locaux et de deux animateurs.

Quelles missions ?

Les activités proposées par les jeunes peuvent être d’ordre administratif (archivage, mise sous pli, informatique…), évènementiel (accueil, décoration, animation, aménagement…), promotion (réseaux sociaux, distribution de flyers…), travaux légers (nettoyage de véhicule, de vitres, de locaux, mise en rayon, inventaire…).

Les partenaires

L’activité économique de la CJS est hébergée par Créacoop14, la Coopérative d’Activité et d’Emploi (CAE) du Calvados sous son propre SIRET.

Les prestations réalisées par les jeunes sont facturées via la CAE, leur permettant d’exercer légalement l’activité tout en bénéficiant d’une protection sociale et d’une assurance. La CAE en tant qu’employeur, assume la responsabilité de la CJS. Les activités réalisées par les jeunes se déroulent in situ et dans le respect de la loi du travail pour les mineurs.

La MJC du Chemin Vert assure l’encadrement et l’accompagnement des jeunes entrepreneurs dans leur initiative et leurs missions.

La CRESS Normandie accompagne, soutient et promeut le dispositif. Elle pilote le Comité Local qui a pour objet d’accompagner, suivre et évaluer la CJS.

Les partenaires financeurs

Région Normandie, CAF du Calvados, Ville de Caen, CGET, Caen-la-Mer – Politique de la Ville Quartiers Prioritaires.

Interview

Interview sur TCF 98 sur le concept des CJS qui existent au Québec depuis 1988 et en France depuis 2013, et pour la première fois cet été à Caen.

Un premier bilan très positif

Résultat d’ores et déjà très positifs puisque les jeunes coopérants présents ont exprimé tout l’intérêt de l’expérience pour eux et leurs collègues. Lors des réponses aux nombreuses questions, ils ont pu mettre en évidence les plus-values, mais également les difficultés qu’ils ont dues surmonter : expérience de la vie de groupe,  de la gestion démocratique, de la gestion d’entreprise collective et confrontation avec la réalité du travail. Ils ont expliqué comment par étape, les principes pédagogiques de la CJS les ont amenés à piloter leur projet, à apprendre de leurs erreurs et à utiliser la richesse du collectif. Ils ont également découvert les notions de responsabilisation personnelle et mutuelle, la solidarité, la motivation ainsi que la compréhension réelle de l’utilité des apprentissages.

Concernant les missions ils évoquent s’être adaptés pour répondre aux besoins, chacun mobilisant ses compétences : du nettoyage de véhicules en passant par la mise sous pli, le tractage ou encore les promenades de chiens, la peinture jusqu’à des cours de mathématiques. En deux mois Regacoop comptabilise 24 chantiers pour un chiffre d’affaires d’environ 4 000 euros.

Certains précisent avoir évolués professionnellement, confirmés un projet professionnel, tous partagent la réussite d’une belle expérience entrepreneuriale collective !

Les animateurs saluent l’enthousiasme et le courage des jeunes coopérateurs face à un dispositif ambitieux et exigeant.

Si vous désirez avoir plus d’informations sur les CJS, vous pouvez consulter le site du réseau Coopérer Pour Entreprendre : http://www.cooperer.coop/les-cooperatives-jeunesse-de-services/