Le parcours 2019-03-07T20:49:19+02:00

Le parcours de l’entrepreneur-salarié

parcours-entrepreneurs-salaries-creacoop14

La réunion d’information 

Afin de découvrir le fonctionnement, l’esprit et les conditions d’accès à la Coopérative d’Activités et d’Emploi, Créacoop14 propose des réunions d’informations un jeudi par mois à Caen et Lisieux.

Le diagnostic de votre projet en entretien individuel

Afin d’en savoir plus sur vos attentes, nous réalisons un diagnostic de votre future activité qui se déroulera en deux rencontres au rythme de l’avancée de votre projet. Cette phase de diagnostic permettra de vérifier que la coopérative répond à vos besoins et que vous remplissez les conditions pour y entrer. Elle permettra également de déterminer la date de démarrage de votre parcours et de définir un plan d’action.

Le CAPE (Contrat d’Appui au Projet d’Entreprise)

Le CAPE est un contrat qui décrit nos engagements réciproques et marque le début de notre collaboration. Il dure 6 mois et est renouvelable. Sa signature déclenche :

  • un atelier d’accueil pour découvrir le fonctionnement en détail de la CAE (Coopérative d’Activité et d’Emploi) et mettre en place le lancement de votre activité
  • le démarrage légal de votre activité par le biais de l’hébergement juridique
  • l’accompagnement individualisé de votre parcours sur les différents volets de votre activité : commercial, organisation, gestion, juridique…
  • l’inscription aux ateliers collectifs sur des thèmes de la création d’entreprise (commercial, gestion, communication)
  • la participation à la vie coopérative et la mise en réseau avec les autres entrepreneurs salariés
  • l’assurance de votre activité au titre de la responsabilité civile professionnelle
  • la remise du livret d’accompagnement

Le démarrage de l’activité

Dés la signature du CAPE, vous pouvez commencer à prospecter, vendre, et facturer. Votre parcours a démarré et est reconnu (notamment auprès de Pôle Emploi) même si vous n’êtes pas encore entrepreneur-salarié de votre activité.

Le contrat de travail : CESA (Contrat d’Entrepreneur-Salarié Associé)

A l’issue du CAPE, la coopérative décide avec vous de poursuivre ou non la collaboration. Vous aurez fait la démonstration que votre projet répond à une demande et que vous possédez le potentiel (capacités acquises ou à acquérir) à devenir entrepreneur. Vous devenez entrepreneur-salarié et commencez à percevoir une rémunération de votre activité.

Vous signez un contrat de travail à durée indéterminée, le CESA, Contrat d’Entrepreneur-Salarié Associé, qui prend en compte votre propre rythme.

Par le biais de cotisations sociales proportionnelles au salaire, vous êtes assuré au régime général de la sécurité sociale (couverture maladie, retraite, maternité, accident du travail et chômage).

Le développement de votre activité

Vous continuez à développer votre activité tout en bénéficiant du soutien de la coopérative. Le salaire de l’entrepreneur évolue en même temps que son activité. L’accompagnement de la coopérative se traduit sous plusieurs formes :

  • elle tient votre comptabilité, établit vos déclarations sociales et fiscales (TVA et charges sociales), établit vos bulletins de paie.
  • Le gestionnaire comptable vous reçoit régulièrement pour échanger avec vous sur l’évolution financière de votre activité. Il vous délivre votre compte de résultat mensuel et votre état de trésorerie.
  • Des ateliers collectifs thématiques et des réunions trimestrielles vous permettent d’échanger avec les autres entrepreneurs et de bénéficier d’apports de la part des accompagnateurs. L’esprit coopératif, collectif, solidaire et de mutualisation jouent un rôle déterminant dans le développement de votre activité.

L’analyse de la viabilité du projet

Le bilan du test se fait progressivement en fonction des analyses réalisées lors d’entretiens individuels. Avec le soutien de l’équipe permanente, l’entrepreneur-salarié sera amené à prendre des décisions concernant son activité et des suites à donner. La coopérative l’accompagne et l’oriente dans ses choix.

Vous bénéficierez par ailleurs d’une mutuelle d’entreprise et d’un Comité d’Entreprise.

Pérennisation de l’activité

L’activité de l’entrepreneur se développe et donne lieu à une augmentation de sa rémunération. Il atteint son autonomie financière.

Choix du statut

La création d’une entreprise individuelle

L’entrepreneur atteint son autonomie financière, il sort de la coopérative et crée son entreprise (individuelle, EURL, SARL, SCOP …). La coopérative prescrit alors à l’entrepreneur les structures d’accompagnement et d’aide à la création existantes sur le territoire.

L’entreprenariat-salarié-associé

L’entrepreneur atteint son autonomie financière mais il ne souhaite pas quitter la coopérative. Il peut rejoindre la coopérative d’emploi et devenir entrepreneur-salarié-associé. Dans cette structure créée par les entrepreneurs-salariés, les porteurs de projet devenus économiquement autonomes prennent le statut d’associés. Ils y développent leur activité individuelle dans une entreprise collective. La coopérative d’emploi est l’aboutissement d’une démarche progressive d’appartenance à l’entreprise qui traduit, au delà de la gestion de sa propre activité, le souhait de participer au fonctionnement de la coopérative d’activités et d’emploi et à son développement. Il s’agit de l’une des nouvelles formes d’emploi qui se développent à travers l’Europe.

D’autres sorties de la coopérative ont lieu : 

L’embauche

L’entrepreneur salarié se fait embaucher pendant sa période de test souvent grâce au réseau qu’il s’est constitué (client, fournisseurs …).

L’activité secondaire

L’économie de l’activité n’est pas suffisante pour générer un plein temps ; la personne poursuit son projet en activité secondaire.

L’abandon du projet

Le couple porteur de projet et marché ne fonctionne pas : l’entrepreneur quitte la coopérative et revient à son statut antérieur. Il ne s’agit que d’un échec partiel : la personne a acquis une expérience et des compétences. Elle est sortie du fantasme de la création d’entreprise et repart avec une idée plus réaliste de la création d’activité.

Témoignages des entrepreneurs-salariés